Chrétien et bénévole

Un dilemme possible ? Une alternative obligée ?

J’ai toujours admiré ceux qui faisaient du Bénévolat…
Mais je ne savais pas trop comment m’y prendre et je craignais d’être accaparé !
Et pourtant que serait le monde sans les bénévoles ?
Alors j’ai essayé de faire le tour de tous lieux où ils sont présents, voire absolument indispensables !
Et j’en ai trouvé de partout !
Dans les engagements municipaux, dans les établissements de Santé, les organismes non gouvernementaux, les innombrables associations de tous genres locales ou extérieures, dans des engagements qui demandent des compétences particulières ou de ceux qui ne demandent simplement qu’une présence affectueuse ou de services élémentaires.
Alors, je me suis dit qu’un chrétien qui veut se conduire à l’image du Christ ne pouvait se soustraire à un engagement de bénévole.
Dans quel secteur ? Impossible de les énumérer tous.
Simplement regarder et écouter!
Il y a le domaine de la Santé, l’Association Vivre Ensemble avec l’accompagnement des malades, où un Seul homme seulement est présent et sporadiquement.
Il y a les Resto du Cœur, le Secours Populaire(et son activité d’Aide aux Devoirs), l’Association d’Accueil des Réfugiés, le Repas Partage, les Actions d’Aide proposées à la MJC (Activités Socio-culturelles, Activités linguistiques…) ou à l’Association Familiale (Les Ateliers Socio-linguistiques, l’Aide aux démarches Administratives …)
Sans oublier les activités socio-éducatives comme celles de l’Avant-Garde, des Scouts de France de plus en plus nombreux, et de multiples Associations Sportives…
Mais, le Rugby, le Foot et bien d’autres activités bien plus hard n’étaient pas, bien sûr, connus du Christ.
Alors, ses amis d’aujourd’hui ne doivent-ils pas le familiariser avec les épaulières, les chaussures à crampons, les hurlements des stades, les confrontations amicales inter-entreprises… ?
Et si l’on aime la Nature et toutes ses richesses, si l’on a de bons bras et de bons mollets, bon pied et bon œil, pourquoi ne pas s’offrir le plaisir de conduire le carrosse « La Joëlette » avec ses passagers qui ne peuvent s’en passer et en raffolent ?
Etre chrétien et de son temps, quelle aventure !
Un dilemme possible ? Une alternative obligée ?

René Mollard

Soutien scolaire au secours populaire

Nous sommes bénévoles au secours populaire depuis plusieurs années.
Nous animons tous les mercredis un temps d’accompagnement éducatif et scolaire pour les enfants du primaire.
Être bénévole permet de découvrir d’autres univers et d’apporter un peu notre savoir-faire. Etre bénévole, c’est aussi :

  • Participer à l’éducation des enfants, leur donner le gout et l’envie d’apprendre.
  • Créer des liens avec eux et leurs parents.
  • S’investir dans la société civile pour essayer de vaincre les inégalités sociales.

Odile, Mireille, Michelle.

Artisans du monde

Bénévole chez « Artisans du monde » c’est croire à un monde plus juste et plus équitable en soutenant les producteurs marginalisés :

  • Par un paiement aux prix juste de leur travail
  • Par un préfinancement des commandes
  • Par une relation durable
  • Par un fonctionnement participatif et transparent en respectant les droits sociaux et l’environnement

Plus particulièrement investie dans l’éducation, j’aime partager avec les jeunes mes convictions pour les amener à être des consommateurs responsables

Michelle

Restos du coeur

Actuellement à La Tour du Pin, les Restos du cœur distribuent à environ 800 personnes qui sont dans le besoin, de quoi se nourrir et se vêtir. L’association fonctionne avec des bénévoles qui pour la plupart sont en retraite. Quelques jeunes sont actifs. Les chrétiens sont présents de manière anonyme. L’association est laïque.

Le plus important est d’être bienveillant. Chaque bénévole qui entre dans l’association signe une charte où il s’engage à respecter des valeurs de tolérance, d’accueil et de non jugement. Vivent ensemble et en bonne entente ceux qui croient « au ciel » et ceux qui n’y croient pas

Une bénévole des restos

Croix Rouge

Je m’appelle Maria, j’ai 62 ans. Je suis bénévole à la Croix Rouge depuis septembre 2017, juste après mon départ à la retraite. Ma richesse, c’est faire « du bien »autour de moi « venir en aide ». Je dis souvent à ma petite fille Laura que ce n’est pas une honte d’être pauvre. Je demande à Dieu de me donner la santé pour pouvoir le plus longtemps possible « aller vers les autres ». 

Maria, Bénévole à La Croix Rouge.

Suivez le Pape François