La pastorale de la santé

Plus nombreux, nous pourrons davantage exercer une présence fidèle et régulière afin d’échanger sur le sens de la vie, prier, faire connaître la tendresse de Dieu, sa miséricorde et porter la communion. « Je leur ai fait connaître ton nom et je le leur ferai connaître encore, afin que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux, et moi en eux. » Jn 17, 26.

Plus nombreux, nous pourrons également faire des liens avec la communauté paroissiale afin que les malades rentrant chez eux ne deviennent pas des personnes dépendantes « invisibles ».

Au centre de soin de Virieu, les résidents sont visités chaque jeudi et celles et ceux qui le souhaitent reçoivent la communion chaque dimanche à partir de 10 heures.

Contacts :

Que veux-tu que je fasse pour toi ?

À l’image de Jésus qui a pris soin des malades, l’Église porte une attention particulière à ceux qui souffrent.

Des services accompagnent les personnes dans les établissements de soins (hôpitaux, cliniques, centres de rééducation et de réadaptation…) ou dans leur lieu de vie (domicile, maisons de retraite, EHPAD). Dans notre paroisse, des personnes s’engagent au nom du Christ à rendre visite et accompagner les malades qui vivent une rupture dans leurs liens familiaux et paroissiaux : personnes de plus en plus âgées, isolées et pour certaines d’entre elles dans l’impossibilité de communiquer.

Cette tâche pastorale, confiée par l’évêque à des équipes constituées d’hommes et de femmes qui portent une attention particulière au mystère de chaque personne confrontée à la souffrance, demande une écoute particulière accompagnée de gestes simples. Osons nous mettre en route sur ce chemin pour répondre à l’appel du Seigneur : « j’étais malade et vous m’avez visité. »

Que veux-tu que je fasse pour toi ?

À l’image de Jésus qui a pris soin des malades, l’Église porte une attention particulière à ceux qui souffrent.

Des services accompagnent les personnes dans les établissements de soins (hôpitaux, cliniques, centres de rééducation et de réadaptation…) ou dans leur lieu de vie (domicile, maisons de retraite, EHPAD). Dans notre paroisse, des personnes s’engagent au nom du Christ à rendre visite et accompagner les malades qui vivent une rupture dans leurs liens familiaux et paroissiaux : personnes de plus en plus âgées, isolées et pour certaines d’entre elles dans l’impossibilité de communiquer.

Cette tâche pastorale, confiée par l’évêque à des équipes constituées d’hommes et de femmes qui portent une attention particulière au mystère de chaque personne confrontée à la souffrance, demande une écoute particulière accompagnée de gestes simples. Osons nous mettre en route sur ce chemin pour répondre à l’appel du Seigneur : « j’étais malade et vous m’avez visité. »

Plus nombreux, nous pourrons davantage exercer une présence fidèle et régulière afin d’échanger sur le sens de la vie, prier, faire connaître la tendresse de Dieu, sa miséricorde et porter la communion. « Je leur ai fait connaître ton nom et je le leur ferai connaître encore, afin que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux, et moi en eux. » Jn 17, 26.

Plus nombreux, nous pourrons également faire des liens avec la communauté paroissiale afin que les malades rentrant chez eux ne deviennent pas des personnes dépendantes « invisibles ».

Au centre de soin de Virieu, les résidents sont visités chaque jeudi et celles et ceux qui le souhaitent reçoivent la communion chaque dimanche à partir de 10 heures.

Contacts :

Suivez le Pape François