J’espère que chacun a pu profiter de la période estivale pour se reposer et faire de ses vacances un temps de ressourcement physique et spirituel. Car nous avons besoin de beaucoup d’énergies pour commencer cette nouvelle année pastorale. Pour être témoins de l’amour de dieu, que nous avons reconnu, de quoi sera faite la nouvelle année ?  Voici quelques souhaits :

1) Une attention particulière à la communion fraternelle. Une paroisse n’est pas un self-service religieux où l’on vient demander occasionnellement un baptême, un mariage, une sépulture, une catéchèse pour les enfants… et où l’on disparaît dès que le service est rendu.  Mais ce n’est pas non plus un lieu où l’on ne vient que
« quand on est de service » avec son équipe liturgique, son équipe de préparation au baptême, au mariage, à une sépulture ou autre équipe d’animation… Notrepremier souhait pour notre paroisse, c’est qu’elle prenne les moyens de rester une vraie communauté où l’on se retrouve régulièrement ensemble pour partager la prière, l’eucharistie, l’amitié, la convivialité et l’engagement au service des autres.  Devenir une vraie communauté des communautés et des fraternités locales.

2) Pour nourrir la communion fraternelle, une chose est certaine, nous sommes tous appelés à entrer dans un approfondissement de notre union au Seigneur. L’église veille à ce que tous, surtout ceux qui ont des responsabilités, n’oublient pas de se ressourcer spirituellement. La source qui nous anime, c’est le Christ : encore faut-il aller puiser son eau vive dans les temps de prière, de formation, les partages d’évangile, les soirées spiritualité, les mini-retraites et autres temps spirituels que la paroisse ou d’autres lieux d’église proposent !  Ce sont là différents moyens, signalés sur le site de la paroisse ou dans la feuille paroissiale de chaque mois, qui nous permettent de progresser dans notre vie avec Jésus.

3) Enfin, il y a l’urgence de l’évangélisation : soyons toujours des témoins de l’espérance qui est en nous. Nous ne sommes pas là pour renforcer un club qui essaie de survivre. Nous sommes appelés et envoyés pour annoncer une bonne nouvelle : Jésus, l’envoyé du père, qui aime et qui sert ; ce Jésus qui nous appelle à vivre, à vivre heureux dans son amour et sa paix, et à devenir ses disciples.
Que Dieu nous bénisse tous !

 

Père Sébastien, curé